LE TELECHARGEMENT LEGAL...

Publié le par Vincent VIOLLET

Les ratés de la campagne pour le légal

 

Les albums de certains artistes vantant le téléchargement légal dans une vaste campagne publicitaire n'étaient pas disponibles sur les plateformes au moment de son lancement. Un bug qui illustre la précipitation de l'industrie du disque, et masque des efforts tangibles dans ce domaine.

Le 21 décembre dernier, lors d'une réunion au ministère de l'Industrie, le directeur de fnacmusic.com, avait interpellé Hervé Rony, président du Syndicat national de l'Edition Phonographique : "l'offre légale n'est pas encore satisfaisante", avait affirmé François Momboisse : "nos trois meilleures ventes disques sont actuellement les albums de Zazie, Françoise Hardy et Claude Nougaro. Or, nous n'avons pas eu la possibilité de les proposer sur notre site. Plusieurs clients nous les réclament", poursuivait-il.

Un mois plus tard, deux de ces artistes s'affichent sur les murs : Hardy et Zazie demandent, avec d'autres, à ce qu'on les télécharge légalement. Certes, mais le peut-on ? Sur iTunes Music Store, leurs derniers disques respectifs ne sont pas disponibles. Ils le sont sur fnac.com, mais de justesse : "alors que l'album de Zazie était le 20 novembre dans les bacs, il n'est disponible au téléchargement que depuis le 13 janvier", nous a expliqué François Momboisse. De même, le Françoise Hardy, sorti le 16 novembre, n'était disponible sur fnacmusic.com que le lendemain de Noël. "Cela nous décrédibilise, déplore François Momboisse. Parce que sur Kazaa, vous pouvez être sûr que le jour de la sortie, on les trouve, ces albums".

Artistes absents

Le téléchargement légal est ainsi parfois à la traîne, ce qui handicape lourdement une campagne dans laquelle l'industrie a investi beaucoup d'argent. S'il n'y avait qu'Hardy et Zazie… Mais sur 14 artistes présents sur la campagne, seuls 6 ont leur dernier album disponible au téléchargement sur l'iTunes Music Store. Les sites de la Fnac et de Virgin font mieux, mais le dernier album de Véronique Sanson n'est disponible que sur Virgin Mega, et celui de Louis Chédid ne l'était vendredi… sur aucun.

Les artistes de la campagne ne sont pas seuls concernés par ces retards. Selon des calculs effectués par tf1.fr et Libération, seuls 46% des 50 singles les mieux vendus la semaine passée peuvent être téléchargés sur la boutique d'Apple. Le site américain est largement distancé par les Français, mais il reste encore des trous. Sur Virginmega et la Fnac.com, 80 % et 64% des singles sont respectivement disponibles. Même constat pour les albums : 40% du Top 30 disponibles sur iTunes, 70% sur Fnacmusic et VirginMega.

Bonne volonté

Apple n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. A la Fnac, on nous recommande d'aller voir les maisons de disques… qui nous expliquent que c'est compliqué. "On rencontre encore des écueils de plusieurs sortes", explique Hervé Rony : "le principal est juridique. Le numérique n'était pas initialement prévu dans la plupart des contrats, et cela peut prendre du temps, parce qu'il faut discuter de cela avec chaque artiste. Ensuite, il faut pas mal de temps entre le moment où un titre est numérisé, ses droits acquis, et le moment où on peut le mettre en ligne. Enfin, on dépend aussi de la politique commerciale de telle ou telle plateforme".

Le SNEP se défend de jouer la mauvaise volonté, de retarder la sortie au téléchargement pour favoriser le disque. "On ne finasse plus, personne n'a plus envie de jouer le téléchargement contre le produit en magasin, on commence à sortir certains titres sur les plateformes avant leur sortie". Hervé Rony vante les 450.000 titres disponibles en quelques mois, réitère la promesse d'une mise en place progressive des back-catalogues, pour arriver à une quasi-exhaustivité.

A part iTunes, les manquements existent, mais sont effectivement de moins en moins nombreux, si l'on met de côté les artistes qui refusent toute mise en ligne, comme Goldman, Cabrel ou les Beatles. L'effort est visible, mais la campagne, comme de nombreuses autres de l'industrie sur le sujet, a fait preuve d'une maladresse et d'une précipitation qui nuisent à ce qu'elle est censée promouvoir plutôt que de l'encourager.


 

ZAZIE, HARDY, MEME COMBAT POUR UNE LUTTE NON GAGNEE D'AVANCE.

Qu'en pensez-vous? Vos réponses dans les commentaires...

Publié dans totally-hardy

Commenter cet article